“Le Règne” T2 : “Le Maître du Shrine” (scénario : Sylvain Runberg/Illustrations : O

“Le Règne” T2 : “Le Maître du Shrine” (scénario : Sylvain Runberg/Illustrations : O.G. Boiscommun/Le Lombard, 2017) chroniqué sur www.auracan.com : “Le Maître du Shrine confirme non seulement les qualités de son prédécesseur, mais les amène encore à un autre niveau. De la très bonne BD et, on peut légitimement l’espérer, une grande série en devenir !”
http://www.auracan.com/…/2797-le-regne-t2-le-maitre-du-shri…

Pour ne pas avoir de regrets

"Pendant que j’y pense. À tout hasard. Et pour ne pas avoir de regrets. Si d’aventure un lecteur avait dans ses relations un homme jeune, quasiment un jeune homme, arrivé, peut-être par l’opération du Saint-Esprit, peut-être par une forme d’opération plus aisément analysable, très haut dans la hiérarchie politique, et que ce monsieur fût très bien doué dans beaucoup de domaines et que, sans prétendre saisir une personnalité aussi féconde, on pût y apercevoir comme deux traînes de nuages, l’une l’emportant dans le tumulte des affaires, où l’occasion lui serait fournie de démontrer toutes sortes de formes d’excellence, l’autre, plus sauvage, l’entraînant peut-être vers son enfance mais aussi vers la musique, vers la poésie, vers une qualité de solitude qui rend sa vérité à tout être et à toute chose, alors, s’il vous plaît, dites-lui qu’il n’aille pas, même un instant, imaginer complémentaires ces deux invitations opposées, ces deux sollicitations concurrentes, dites-lui, s’il vous plaît encore, qu’il fonde les décisions graves qu’il aura à prendre non pas du tout sur la première, que Tchouang-tseu et saint Paul, relayés par les meilleurs esprits modernes, décrivent comme excrémentielle, mais sur la folle impétuosité de la seconde, la seule à combler le désir de sa jeunesse, la seule aussi à pouvoir infuser dans l’âme d’un peuple la puissante et fragile jouissance d’exister où se lit parfois, en promesse mystérieuse, la défaite finale de la mort." 

Si vous cherchez un endroit pour profiter de vos vacances, n’hésitez pas à visiter ho chi minh! Pour en savoir plus: 
http://www.nouvelles-hagiang.com/merci-a-tous-les-acteurs-qui-travaillent-et-ou-s-investissent-au-quotidien-le-week-end-notamment-pour-les-habitants-du-quartier-politique-de-la-ville-et-qui-ont-repondu-presents-a-notre-invitation-nw1568.html


Nous avions eu l’honneur de gagner le Prix des Marseillais en 2015 pour notre adaptation de LA GLOIRE DE MON PÈRE en BD, je suis heureux pour mon…

Nous avions eu l’honneur de gagner le Prix des Marseillais en 2015 pour notre adaptation de LA GLOIRE DE MON PÈRE en BD, je suis heureux pour mon ami Rock Rossi, chanteur des inusables Quartiers Nord, qui remporte ce prix prestigieux cette année pour son HISTOIRE DU ROCK (… du rock marseillais, pour une fois) !

J’avais 13 ans, et enfin le droit d’aller voir ce que je voulais au cinema, dont ces tres mysterieux films interdits au moins de treize ans

J’avais 13 ans, et enfin le droit d’aller voir ce que je voulais au cinema, dont ces tres mysterieux films interdits au moins de treize ans…. Le film que j’ai vu m’a retourné la tête à tout jamais. Dans la foulée, je me procurais le story-board du film et me faisait la promesse d’en faire mon métier un jour… Ce film, c’était Blade Runner…

Les Jacob & Delafon du pinceau remettent ça :

Les Jacob & Delafon du pinceau remettent ça :
“Ce que les vers à l’âme sont”
notre merveilleuse expo Bouet & Scotto artistes peintres
c’est à partir du 16 octobre à Aubagne !
ET le vernissage, où nous vous attendons pour l’apéro et une p’tite performance incongrue, c’est le samedi 14 octobre à 18h,
galerie Créations du Sud :D

village de Viet Hai Cat Ba

Au milieu de nos horreurs nationales, voici une occasion de faire quelque chose ici à village de Viet Hai Cat Ba où nous avons un peu de poids: Souvenez-vous il y a quelques mois quand ICE a menacé Tom Cat Bakery dans le Queens ils avaient des travailleurs sans papiers? Eh bien, ils ont laissé partir ces travailleurs fidèles de longue date. Le groupe de militants syndicaux Brandworkers a demandé à Tom Cat, qui fournit des produits de boulangerie dans de nombreux magasins et restaurants chic de la ville, non seulement d’offrir une indemnité équitable aux travailleurs licenciés, mais aussi de mettre en place des politiques pour protéger leurs autres travailleurs immigrés. Mais l’entreprise (maintenant détenue par un énorme conglomérat étranger) les a ignorés. Donc, Brandworkers et Rise & Resist ont uni leurs forces pour faire pression sur les points de vente haut de gamme pour qu’ils cessent d’acheter à Tom Cat jusqu’à ce qu’ils mettent en place un plan pour protéger les travailleurs immigrés. Nous voulons qu’ils donnent l’exemple à d’autres grands employeurs. Nous avons déjà obtenu Le Bernardin pour arrêter de servir Tom Cat! Demain, nous nous retrouverons à 12h30 à l’entrée du Columbus Circle Central Park pour marcher jusqu’à un restaurant haut de gamme à proximité et faire un piquetage / info flyers à l’extérieur de la foule du déjeuner. Rejoignez-nous! C’est génial d’agir localement où nous pouvons vraiment faire changer les choses!

NOUVEAU SITE de Cabinet Guy Bertrand Inc

NOUVEAU SITE de Cabinet Guy Bertrand Inc.
Nous sommes heureux de lancer aujourd’hui le nouveau site internet de notre cabinet d’avocats et de collaborateurs sous le nom officiel de Cabinet Guy Bertrand Inc. Vous y trouverez un site fonctionnel et accessible qui vous permettra de mieux nous connaître et de mieux communiquer avec nous si tel est votre choix. Visitez-nous : www.cabinetguybertrand.com;
PAGE FACEBOOK DE CGB
Cabinet Guy Bertrand s’est doté aussi d’une page Facebook qui lui permettra de partager avec vous ses connaissances en matière juridique et de vous donner son opinion sur diverses affaires reliées au monde du droit, de la loi et de la justice.
Suivez-nous : www.facebook.com/cabinetguybertrand;
Me Guy Bertrand
Président
Me Dominique Bertrand
Directrice générale

CATALOGNE bis

CATALOGNE bis.
Mon voyage vers Strasbourg, ville européenne, m’incite à commenter à nouveau, à TGV, la situation en Espagne et Catalogne. Je l’ai écrit déjà, la Catalogne ne sera pas indépendante. L’hostilité de l’Espagne, de l’Europe et de près de la moitié des citoyens catalans rendent aujourd’hui impossible cette indépendance. De plus, il aurait fallu que le Président autonomiste de la Generalitat disposât d’un leadership remarquable. Tel n’est pas le cas de Carles Puigdemont, c’est un euphémisme de le remarquer.
Cela dit, la Catalogne peut devenir un foyer de tension durable, perspective très inquiétante pour le moteur économique de l’Espagne. Il suffirait que le pouvoir central persistât avec des maladresses, des provocations qui ne peuvent qu’ulcérer même un Catalan unioniste mais attaché au catalanisme. Après avoir tenté d’empêcher les gens de voter plutôt que de se mettre en situation de remporter le scrutin, embastiller les élus catalans de la majorité autonomiste, envoyer un mandat d’arrêt international à l’encontre du président catalan destitué par exemple. Pour des nationalistes pacifiques, qui n’ont jamais appelé à la violence, n’ont couvert aucun attentât, c’est pour le moins inusité en Europe. Ils sont fou, ma parole !

Un petit salut matinal avant de rejoindre Mussy pour un couple de jours, le fief familial aux confins de la Champagne et de la Bourgogne, l’un des…

Un petit salut matinal avant de rejoindre Mussy pour un couple de jours, le fief familial aux confins de la Champagne et de la Bourgogne, l’un des deux bourgs vedettes, avec le Petit Pressigny en Touraine, du livre Jean. Au programme, l’installation de ma jument survivante Hélène dans ses quartiers d’hiver, promenades et cueillette de “petits-gris”. Sans oublier le feu qui crépite dans la cheminée : le bois est rentré, coupé, fendu, il n’attend que de bruler de passion. Vendredi, je serai à Strasbourg pour une rencontre littéraire à la librairie Kléber (http://www.dna.fr/…/2017/11/03/Hommage-a-jean-kahn-par-axel…), puis, le week-end, pour un salon du livre-nature dans la périphérie de la ville (http://www.otstrasbourg.fr/…/F205011818_de-la-nature-du-liv…). Après, d’autres aventures…..
Je parlerai peu des annonces concernant l’université, j’y ai consacré un article il y a peu, et ai à nouveau évoqué ce problème sur France-Info. Rappelons la situation. Depuis vingt ans, moins de deux pour cent des bacheliers professionnels inscrits à l’université ont eu une licence. Ils ont quitté l’enseignement supérieur, jusqu’à cinq ans après le bac, sans rien, rien du tout, sinon du temps perdu. Globalement, 40 pour cent des étudiants inscrits en licences non sélectives quittent aussi l’université sans diplôme qualifiant et sans formation professionnalisante. Deux cent mille par ans ! L’afflux entrainait une procédure de tirage au sort démente. L’étudiant dépourvu de chance de décrocher un diplôme pouvait être retenu par la chance, celui mieux armé pour les études supérieurs écarté. Deux victimes, l’inclus pour rien et l’exclu. La mauvaise action, la non-assistance à étudiant en péril, eut été de ne rien faire. J’ai lu à ce propos les déclarations de Benoît Hamon. Elles m’ont désolé.
Vive la citrouille, amitié.
Axel